Le Bien-être animal

Donner aux animaux la possibilité de pouvoir exprimer leur comportement naturel à savoir
SE PERCHER, GRATTER, PICORER.

 

Le bien-être animal fait partie depuis longtemps des engagements des Fermiers d'Ancenis et nous avons été les premiers, en 2010, à être récompensés Poulet d'Or, saluant ainsi nos actions.

Le Perchage

Dans les basses cours d'autrefois, les fermières mettaient à disposition de leurs volailles, des perches pour que les animaux se sentent en sécurité pour la nuit. Au-delà de ce sentiment de sécurité, le perchage permet aux sujets dominés de se soustraire des sujets dominants ce qui confère au groupe plus de calme. L'évolution vers un un élevage « moderne » dans les années 50-60 a petit à petit fait disparaître ces pratiques. Remettre à disposition des volailles la possibilité d'exprimer ce comportement nous semble essentiel.

perchage vollailesAussi, aux Fermiers d'Ancenis nous avons décidé depuis 2006 de réinstaller des perches dans nos poulaillers afin que nos volailles puissent exprimer leur comportement naturel. Et elles ne se font pas prier à en croire la fréquentation des perchoirs le soir au moment du coucher.

perchage pouletCette disposition unique aux Fermiers d'Ancenis permet à nos animaux d'avoir un exercice supplémentaire pour parfaire leur musculature, de disposer d'encore plus de place dans leur poulailler et enfin de pouvoir se développer dans le calme.

Le Grattage

Emissions des gaz à effet de serreL'observation des oiseaux en général dans leur milieu naturel nous montre bien cette importance de gratter le sol pour y chercher leur nourriture. Ce comportement n'a plus été nécessaire dès lors que les hommes ont décidé de faciliter la prise de nourriture des animaux en leur distribuant leur ration directement dans des assiettes. Les fermières d'autrefois jetaient du blé, ce qui n'était pas pour déplaire à leurs poulets si on en croit les scènes de courses effrénées à travers les basses-cours. En plus de ce comportement de grattage, ce geste avait pour avantage de rapprocher l'homme et l'animal. Aussi, la distribution de blé entier dans nos poulaillers a été instituée dès le début des années 2000 dans tous nos élevages aux Fermiers d'Ancenis, une à deux fois par jour, afin de favoriser l'expression naturelle des volailles à gratter le sol et le rapprochement entre les animaux et les hommes et femmes qui les élèvent.

Le Picorage

Emissions des gaz à effet de serrePour compléter leurs griffes, les volailles disposent d'un bec doté de terminaisons nerveuses très importantes pour remplir de multiples fonctions, la prise de nourriture bien sûr, mais aussi la découverte de leur environnement, le contact et la défense vis-à-vis de ses congénères ou prédateurs. En plus de distribuer du blé pour favoriser le grattage et le picorage, nous, Fermiers d'Ancenis, avons mis à disposition des animaux, des objets à picorer, afin d'enrichir leur milieu et de favoriser ce comportement naturel de picorage. En plus des occasions de jeu, ces objets permettent aussi de modérer les relations entre les individus et donc favoriser le calme des animaux.

Témoignages:

NOS DISPOSITIONS EN MATIERE DE BIEN-ETRE ANIMAL, EN PLUS DE RESPECTER LE COMPORTEMENT NATUREL DES ANIMAUX CONFERENT CE NIVEAU D'EXCELLENCE A NOS VOLAILLES.